Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Titisa's Art

Blog sur mes activités artistiques


Déploration 2

Publié par titi sur 28 Octobre 2009, 00:18am

Catégories : #Peinture

Juin 2009

S'il a été un peu difficile de se jeter à l'eau, je me sens beaucoup moins bloquée après 3 séances à travailler dessus. Je pense effectivement que c'était une bonne idée de passer à un autre format. Si c'est raté, tant pis, mais entre temps, j'aurais appris beaucoup de choses, et l'avantage avec l'huile, c'est qu'on peut retravailler à l'infini, donc rien n'est non plus complètement perdu.
Leçon numéro un : ne pas hésiter à se lancer des défis, à bousculer ses habitudes, même si on ne s'en sent pas capable. Cela permet de progresser.

Ceci étant dit, cette séance a été courte, mais il y a eu des changements.
D'abord, concernant le Christ du premier plan. Lors de mon dernier cours de peinture, on m'avait fait la remarque que mon Christ donnait l'impression de vouloir se lever, ce qui est un peu embêtant pour quelqu'un de mort et pas encore ressuscité ! J'ai essayé de le retravailler, mais le résultat était le même. J'ai alors repris une oeuvre dont j'avais fait la photocopie lors de mes recherches pour mon exposé sur la peinture d'Andrea del Sarto. Il s'agit d'une peinture sur le même sujet de Fra Bartolomeo, où Jésus est plus avachi. Donc à priori, il devrait vraiment ressembler à un mort.

J'ai également rajouté un personnage. J'ai repris ce que j'avais sous les yeux. Comme on me l'a expliqué, j'ai choisi un sujet connu et reconnu, je ne peux donc pas me permettre de rajouter un personnage simplement pour équilibrer ma composition. Dans un premier temps, j'avais supprimé Saint Jean. Pourquoi ? Je trouvais qu'il y avait assez de personnages. Mais après réflexion, c'est quand même une personne importante et je l'ai donc rajoutée. Pour l'instant, j'ai mis son visage tourné vers le spectateur, on verra si j'arrive à lui faire un visage. Le fait qu'il nous regarde permet au spectateur d'entrer dans la peinture. C'est ce que l'on appelle un admoniteur. C'est un italien du nom d'Alberti qui a théorisé la peinture et a préconisé l'emploi d'admoniteur dans les tableaux.

Autre changement que vous allez constater : le fond a été retravaillé, mais sans beaucoup de matière, j'ai passé un jus de white spirit avec un peu de peinture, afin de couvrir rapidement plus de surface. J'ai fait passer les deux personnages derrière la colline, de façon à les faire reculer davantage. Je me suis également occupée du ciel et de mon deuxième Christ, que vous n'apercevez sûrement pas, mais il est bien là.




 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents