Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Titisa's Art

Blog sur mes activités artistiques


Déploration 10

Publié par titi sur 17 Octobre 2009, 11:06am

Catégories : #Peinture

Novembre 2009

J'ai passé plus de deux heures sur Marie-Madeleine. Deux. Heures. Et non, ce n'est pas à cause d'un bavardage incessant qui m'aurait empêché de travailler. Je n'arrivais pas à la dessiner tout simplement. J'avais pourtant un modèle où elle portait la jambe du Christ (d'après Giotto, rappelez-vous), mais c'était inversé par rapport à la position de mon Christ. Il a donc fallu redessiner au fusain sur mon carnet. Après un moment, n'y arrivant pas, je me suis lancée sur le carton, toujours avec du fusain. Puis je suis repassée sur le trait de fusain avec du rouge, j'ai commencé à peindre, et... j'ai tout effacé. En fait, mon collège Eric m'a fait remarqué que, telle que j'avais tenté de la représenter, la position de Marie-Madeleine n'était pas vraisemblable.  Je l'ai donc dessinée à nouveau, avec cette fois les deux genoux à terre.



Il y a tellement de choses à retoucher que je ne sais pas par où commencer. La caverne est réduite (cela faisait longtemps que je n'y avais pas touché), sur le conseil d'Eric, le visage de Nicodème est retravaillé sur le conseil de Véronique. Je n'arrive pas à sentir ce qui ne va pas dans ma peinture ; ou les choses qui vont d'ailleurs. Toute la partie paysage, derrière le rocher, a été recouverte de blanc bleuté mais j'avais l'intention de revenir dessus, en peignant à nouveau les montagnes. Je n'ai pas eu le temps avant de l'apporter en cours et on m'a dit plusieurs fois que cette partie était intéressante. Peut-être même plus intéressante que celle avec les personnages, où j'ai passé des heures (à peindre et à réfléchir). Frustrant ? Oui, un peu.

En relisant ce que j'ai fait depuis le début, je me suis rendue compte que je m'étais éloignée de mon objectif premier en prenant un grand format : libérer le geste. Et comment ai-je passé cette séance ? Assise sur un tabouret posé à 20 cm de ma peinture, en utilisant un pinceau avec 3 poils (ou presque). Je suis donc retournée dans mes anciens travers, il faut que je fasse attention en peignant.

Pour revenir à cette séance, j'ai dû refaire la jambe de Jésus puisqu'elle devait être tendue pour venir se poser sur les genoux de Marie-Madeleine. J'ai passé son autre jambe plus dans l'ombre car elle était trop forte avant. J'ai également agrandit le linceul, car il était peu vraisemblable que le Christ soit recouvert avec le bout de tissu que j'avais figuré.
Avec tout ça, j'ai eu peu de temps pour intégrer les personnages, comme mon prof m'avait dit de faire la semaine dernière. J'ai calmé le orange de la Vierge, un peu à regret. J'ai l'impression d'avoir enlevé tous les points lumineux ; peut-être qu'il fallait tout faire haut en couleurs pour que la peinture fonctionne ?



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents